Accueil du site > Echos du village > Hommage à R. Farré

Hommage à R. Farré

13 février 2010

Mercredi 17 février, une foule nombreuse est venue accompagner Raymond Farré. L’église Notre Dame, bien que très vaste n’a pu accueillir tous ses nombreux amis. Merci à tous...

Ceux qui désirent laisser un message peuvent encore le faire ci-dessous. Merci !...

Raymond, cher Raymond,

Toi qui n’eus de but dans la vie que la recherche du bien pour autrui, sais-tu qu’aujourd’hui tu nous fais du mal ? Et quel mal ! La déchirure cruelle de ta disparition laisse à tous ceux qui t’ont connu, apprécié, aimé, la brûlure terrible d’une plaie qui ne pourra jamais se refermer et que, seuls, les souvenirs multiples de ta vie pourront, peut-être, apaiser. Car tu as eu la vie formidable que tu méritais, toi l’enfant de Joseph et Marie, ce couple de travailleurs espagnols bien modestes mais qui te laisseront le plus beau des héritages, celui des valeurs sur lesquelles tu ne transigeras jamais et qui serviront de socle indestructible à ta vie : respect et amour des autres, tolérance, intégrité, fidélité et, par-dessus tout, travail, travail, travail.
Tes parents, dans leur rude pays des Pyrénées espagnoles, savaient que, sans ces qualités, il n’y avait pas d’avenir possible, pas de lendemain meilleur.
D’ailleurs, ces montagnes te faisaient rêver et il y a encore peu de temps et parce que la maladie t’avait accordé un ultime répit, tu as pu, comme en une sorte de pèlerinage, revoir Cerler, le village berceau de ta famille, le pic Gallinero, l’Aneto, le lac Batissielles, le refuge d’Estos. Tu en étais revenu les yeux émerveillés et le cœur content d’avoir pu arpenter ces chemins qui faisaient le quotidien de tes parents, des parents qui vont émigrer parce qu’ils pensaient peut être que la vie serait moins dure de l’autre côté des Pyrénées.

Tu es né à Ste-Foy-La-Grande, mais c’est à Pellegrue que tu vas passer ton enfance, plus précisément au lieu dit « les Baudets », un nom presque terriblement révélateur puisque tu y verras ton père travailler sans relâche à la manière d’une bête de somme. En aura-t-il défriché Joseph, défoncé à la main de ces terres souvent ingrates ! Tu puiseras largement dans cet exemple de courage.
Te voici maintenant titulaire du certificat d’études, ce diplôme sans équivalent qui mettait en effervescence tout un village, mieux encore, tout un canton, et, comme par une sorte de prédestination, alors que ton père se prénomme Joseph, tu choisis d’être menuisier-charpentier. Tu vas te montrer un apprenti particulièrement appliqué et valeureux dans l’entreprise d’André Poulange de Pellegrue que tu quitteras, l’expérience acquise, pour les ateliers Gianello à Duras. Tu conserveras cependant avec ton entreprise formatrice des liens très étroits et notamment avec Armand, le fils, plus connu sous le nom de Kiki, avec lequel tu vas tisser une véritable fraternité, les joies ou les peines de l’un étant celles de l’autre.

L’armée aura besoin de toi et t’appellera, comme l’on dit, de 1965 à 1967. Par chance, tu ne t’éloigneras pas des tiens puisque c’est à Mérignac, à la base aérienne 106 que tu effectueras ce service à la fois militaire et civique où tu supporteras sans souffrance aucune la rigueur parce que c’est aussi l’une de tes qualités, rigueur sans laquelle tu n’aurais pas pu t’installer à Gensac, ce que tu fais en 1966. Te voici artisan, le but d’une vie, un métier que tu vas remplir avec une rare application car tu sais que dans le mot artisan, il y a le mot art et on ne transige pas avec l’art. Tu aimes le beau, ta vie publique le démontrera de multiples fois, ta vie professionnelle aussi.
Mais si tu aimes bien la varlope, le bouvet, le rifloir, ces compagnons fidèles de l’atelier, tu aimes aussi Marie-José et tu vas l’épouser en 1971. Sébastien, Manu, Mathieu et Vincent viendront successivement vous apporter le bonheur que vous méritez, quatre enfants extraordinaires dont l’exemplaire entente, la formidable complicité feront ta fierté et celle de Marie-Jo.

Le dimanche te verra sur les terrains de football, ce beau terrain que Raymond David, ton prédécesseur à la tête de la mairie, avait fait construire. Mais vois-tu Raymond, on n’échappe pas à son destin. De ta carrière de joueur, on retiendra l’homme respectueux des lois du jeu, respectueux de l’adversaire, respectueux de l’arbitre. Tu présideras par la suite l’U.S.G. pendant vingt ans et, avec Jacques Castay, fidèle ami lui aussi, tu en feras un club exemplaire en mettant le stade aux normes, en l’équipant de tribunes, en le dotant de vestiaires confortables. Dans ce domaine aussi, tu entretiendras les meilleures relations avec les dirigeants d’autres clubs, Marcel Berthommé entre autres.

Mais cette vie publique et sportive, si elle comble tes moments de loisirs, ne te suffit pas. Te poursuit maintenant cet irrépressible besoin de faire plus encore pour les autres. C’est ainsi que, des 1983, tu seras un conseiller municipal écouté parce que tolérant et respectueux de toutes les opinions. Comment pourrait-il en être autrement ? Tu es un militant socialiste ardent, tu as des adversaires – et c’est bien normal – mais tu n’as pas d’ennemi. Qui donc, d’ailleurs pourrait se targuer de ce mot que tu as chassé à tout jamais de ton vocabulaire ?
Tu seras l’adjoint efficace de Raymond David de 1989 à 1995 et cette année là te verra accéder à la fonction de maire.
Oui Raymond, toi l’enfant aux yeux clairs des montagnes pyrénéennes, te voila maire, Maire de Gensac ! Et tu le resteras jusqu’à ce que la mort aux doigts crochus ne te ravisse au respect de tes administrés et à l’affection des tiens.
Tu vas au cours de cette période, hélas bien trop courte, mettre en œuvre tes extraordinaires qualités de rigueur, de patience, d’organisation, d’écoute, de respect et celle peut être qui constituait ton jardin secret, tes qualités d’esthète. Tu aimais le beau sous toutes ses formes, tu as rêvé d’un beau village.
Sois en paix Raymond ! Tu as réussi au-delà de toute espérance. Pas un seul de tes administrés n’a jamais contesté cette évidence : Gensac, sous tes mandatures, est devenu un village merveilleusement beau. De la rénovation du vieux quartier à la complète transformation du centre, tout a été pensé en termes de beau, sans que, pour autant, ces travaux ne forcent à oublier le passé. Que d’efforts, de démarches, de dossiers, en un mot que de passion et d’énergie t’a-t-il fallu déployer pour réussir cet incroyable projet !
Tu l’as fait, peut être au-delà de ce que tu espérais, parce que tu en eu la volonté ; la volonté, cette qualité sans laquelle il n’y a pas de réussite possible, pas d’avenir digne de l’Histoire. De la même façon, curieux et cultivé comme tu l’étais, tu doteras Gensac d’une médiathèque parce que l’acquisition de savoirs multiples était pour toi un gage de réussite ultérieure. Merveilleuse médiathèque où livres, expositions, conférences témoignent de cette volonté acharnée qui était la tienne : rendre l’homme meilleur.

Sois tranquille Raymond ! Au moment de notre séparation, pas un seul regret ne doit affecter ton ultime voyage. Ce que tu as fait de ta vie, de ta famille, de ton village, seuls les grands peuvent le faire.
Et- toi, tu étais un grand parce que tu l’as fait !

47 Messages de forum

  • Hommage à R. Farré 13 février 2010 18:53

    Nous sommes sous le choc, nous perdons un très bon Maire et un excellent ami.

    Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 16 février 2010 15:41

      Regrettons de ne pouvoir assister aux obsèques de Raymond mais aurons ce jour là une amicale pensée pour lui et ses proches à qui nous adressons nos très sincères condoléances.
      Ginette et Serge MODET.

      Répondre à ce message

      • Hommage à R. Farré 16 février 2010 21:30, par Céline et John (Paris)

        Nos plus sincères condoléances à toute la famille de M. Farré. Nos pensées vous accompagnent.
        Avec toute notre affection.
        Céline & Jonathan Oustelandt

        Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 13 février 2010 19:59, par Estelle Seze & Guillaume Cassoudebat

    C’est un bien triste jour pour Gensac.
    Raymond Farré a marqué de façon indélébile la vie gensacaise. Son engagement, son humanisme, ses convictions, ses positions et ses réalisations ont fait de lui un être incontournable et respectable de notre petite commune.
    Nous ne pouvons que lui dire MERCI et qu’il sache qu’il restera à jamais dans nos mémoires

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 13 février 2010 20:41, par M-Laure Saillan

    Mes plus sincères condoléances à toute la famille de M. Farré. Gensac perd une grande figure... un grand homme. Je suis sincèrement attristée par son décès.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 13 février 2010 22:34, par LR

    Monsieur le Maire, comme j’aimais vous dire bonjour, comme j’aimais votre sourire, vous ne serez pas là l’été prochain pour venir me saluer sur la place de la mairie, moi je serai là avec en mémoire votre bonjour, je ne l’oublierai pas, comme je n’oublierai pas votre courage et votre dévouement. Je pense à votre famille à qui je présente toutes mes sincères condoléances

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 14 février 2010 09:50, par famille plantevin

    nous gardons un tres bon souvenir de monsieur farre pour son acceuil lorsque nous etions nouveaux arrivants a gensac pour son aide precieuse pour sa discretion toutes nos condoleances a ses proches amities a tous. famille plantevin

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 14 février 2010 12:47

    Moi qui vis à Gensac depuis maintenant 23 ans, j’ai cette tristesse de voir partir celui qui aura toujours été mon Maire, le premier magistrat de cette commune pour laquelle il aura tant fait, que cela soit, de la grande époque du club de foot de Gensac, à l’avènement d’un spectacle comme Pardaillan. C’est donc pour moi un pan de Gensac qui se ferme avec lui, je n’en oublie pas de saluer l’homme engagé, l’homme de conviction qu’il aura été… Mes amitiés à la famille
    Florent Boué

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 14 février 2010 17:41, par M et Mme Thompson

    M. Farré était un homme très aimable, honorable et bien respecté. Nous vous prions d’accepter nos sincères condoléances.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 14 février 2010 17:43, par Mme Margaret Maxwell

    Sincere condolences.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 15 février 2010 10:23, par Franck CHAUME

    C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès de Monsieur Raymond FARRÉ.
    Je garderai de lui le souvenir d’un homme attentif aux autres, toujours disponible et empreint d’un grand humanisme.
    Il aura marqué durablement de son empreinte cette commune de Gensac à travers les réalisations de ses mandats qui perdureront.
    Mes sincères condoléances.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 15 février 2010 14:27, par Grégory Klersch

    Nous avons perdu un ami d’une incroyable gentillesse. Quelle profonde tristesse de perdre un homme d’une telle exception. Au delà de tous les actes qui témoignent de son engagement en faveur d’une action publique toujours plus humaine, je garderai au plus profond de moi l’image d’un homme simple, sincère et prévenant. Je me joins (malheureusement par la pensée) à toute sa famille pour partager cette terrible épreuve.

    Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 15 février 2010 17:19, par Sylvie, Bruno et l équipe de la pharmacie des coteaux

      Il va laisser un grand vide, mais il suffira de se balader dans les rues de notre village pour y voir son empreinte et nous remémorer l’homme qui a contribué à faire de ce petit coin de Gironde un lieu où il fait bon vivre. C’était un homme d’engagement qui savait se donner les moyens de réaliser ses projets, que soit dans la vie associative ou en tant que premier élu. Il a combattu dignement et avec courage ce terrible mal jusqu’au bout.
      Cordialement et avec tout notre soutien à la famille.

      Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 16 février 2010 11:08, par Alain et Dominique MICHELOT

      Toute notre famille est attristée par le décés de Raymond Farré, nous perdons un gensacais et nos coeurs sont tristes nous garderons toujours le souvenir d’un homme simple. Nos pensées accompagnent sa famille dans cette douloureuse épreuve. Sincères condoléances.

      Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 12:57, par Céline Clisson

    C’est un grand homme,dévoué à ses concitoyens,souriant,serviable que nous avons perdu.... Je suis sincèrement peinée.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 14:29, par Carlos

    Adieu Raymond, homme avec un grand H comme Humain, Loyal, Sincére et Généreux, tu vas nous manquer, à ta commune, tes habitants, mais sache que nous ne t’oublierons jamais.....

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 15:08

    C’est avec une immense tristesse que nous vous présentons nos plus sincères condoléances.
    Nous garderons toujours à l’esprit l’image d’une personne attentive ,à l’écoute,souriante,courageuse et dévouée pour sa commune.Permettez-nous de vous apporter tout notre soutien dans ces difficiles moments.
    Gilles,Cathy et Anthony CHABERT

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 15:17

    C’est avec une grande émotion que nous avons apprit cette triste nouvelle.Nos pensées vous accompagnent. recevez nos plus sincères condoléances Monsieur et Madame Philippe et leur fils.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 15:51, par Famille PICAZO

    Nous tenons à exprimer en ce douloureux moment nos bien sincères condoléances.
    Et rendons hommage au dévouement et à la gentillesse à l’homme intègre qu’était Monsieur FARRE.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 17:53

    Sincères condoléances a la famille de monsieur Farré .Mr et Mme Vanneaud

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 20:46, par demaille Yolande et jp labrousse

    Sincères condoléances Jean Pierre Labrousse adjoint au maire de Flaujagues et Yolande Demaiile

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 16 février 2010 21:08, par Steve et Veronica Parker

    We will remember M Farré for his kindness, his support and for making us feel welcome in Gensac. Our sincere condolences to his family, from Steve, Veronica, and the Parker family. May he rest in peace.

    Nous nous souviendrons de M Farré pour sa gentillesse, son soutien et de nous avoir fait sentir les bienvenus à Gensac. Nos sincères condoléances à sa famille, de Steve, Véronique, et de la famille Parker.

    Répondre à ce message

  • Hommage à Raymond FARRE 16 février 2010 21:51

    Siento mucho la desaparición
    de Raymond Farré, su alcalde, su amigo, el sucesor carpintero de mi padre.
    Presento a su esposa, hija, hijos, hermana, primos, consejales, sincero pésame
    Marie

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 00:43, par Marie-Christine Desmonts

    Mes plus sincères condoléances à la famille de M. Farré, je garderai toujours en mémoire sa présence amicale et attentive aux concerts de l’été, et son combat courageux et digne contre la maladie. Mes pensées vont aussi à tous ceux qui travaillent à la mairie et doivent ressentir un grand vide. Je serai avec vous en pensée cet après-midi. Marie-Christine (violoniste de l’OCG).

    Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 17 février 2010 01:10, par Marie

      Marie-Christine merci pour ton message à la famille
      Le village est en deuil
      Les musiciens ne seront pas là pour l’accompagner, en Février ......
      @ cet été
      Marie-Jeanne

      Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 06:53, par Serge Morin

    Au revoir Raymond,
    tu fus un de ces compagnons de route sur lesquels on peut s’appuyer, un de ceux qui, avec une fermeté discrète, font avancer les choses, avec une vision de l’avenir bien trop rare, une volonté de fer, et une amitié toute en pudeur.
    Je voudrais te remercier pour ces moments de partage, aussi bien dans les temps radieux que dans les tempêtes. Tu nous manques.
    Avec mes sincères condoléances aux tiens.

    Serge Morin, Maire de Branne

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 08:29, par Mr Mme Denis Pallaro

    Monsieur et Madame Denis Pallaro s’associent à la douleur de la famille et leur présentent leurs plus sincères condoléances.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 10:17, par Famille Rapin

    C’est avec une véritable peine que nous avons appris ta disparition.Merci pour tout ce que tu as apporté a Gensac,et surtout pour l’homme que tu étais.Sincères condoléances a toute ta famille.
    Famille Rapin.

    Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 17 février 2010 11:26

      nous avons appris la triste nouvelle du décés de Raymond Farré , nous sommes trop loin pour assister a la cerémonie mais nous avons une pensée pour vous tous qui etes dans la douleur sincére condoléance a tous ses proches

      francis,marjorie,william,jocelyne BOIZARD enfants et petits enfants de claudine MERCIER

      Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 11:48, par Hélène, Alexandra et Simone

    Toute l’équipe du Bureau d’Accueil de Rauzan s’associe à la douleur de la famille et leur présente leurs plus sincères condoléances.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 14:04, par Alain Lapeyre

    Je me souviendrai Raymond, d’un ami, d’un patron, humain et compétent.
    Ton parcours ne m’a pas surpris et quel plaisir de voir avec quel réussite tu as fais de Gensac un des plus beau village de France. J’exprime avec beaucoup de peine et d’émotion mes sincères condoléances à Marie et à toute ta famille.

    Alain

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 14:07, par Jean’ClaudeTallet

    Raymond .La lutte menée depuis quelques années a fini par t’épuiser. Nos rares rencontres chargées de souvenirs me laissaient chaque fois dans l’illusion de pouvoir les renouveler encore longtemps . Mes souvenirs et mon attachement à notre village de Gensac sont liés aux moments partagés de notre jeunesse. Tu portais l’empreinte d’une camaraderie franche, faite de cordialité, de sincérité et d’élan vers les autres. Plus tard tu as ajouté ton engagement , ton dévouement à ta commune, ta collaboration au développement de son agrément, tout ceci dans la plus grande simplicité. Voilà pourquoi je t’admirais et pensais te dire un de ces jours…. Trop tard…Merci

    Je prends part à la tristesse de toute la famille et lui adresse mes sincères condoléances

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 14:08, par MERCIER MICHEL

    JE VIENS PAS SOUVENT A GENSAC MAIS JE M’INTERRESSE A CE QUI S’Y PASSE ET CE MATIN
    J’APPREND LA TRISTE LA TRISTE NOUVELLE SUR LE SITE DE GENSAC. JE TIENS A PRESENTER MES
    CONDOLEANCES A SA FAMILLE AINSI QU’A TOUS LES GENSACAIS. ADIEU RAYMOND JE ME SOUVIENDRAI
    TOUJOURS DE TA GENTILLESSE ET DE SIMPLICITE
    MICHEL MERCIER LE FILS DE WILLY

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 14:08

    nous avons appris la triste nouvelle mardi...
    nous présentons nos condoléances à sa famille dans ce douloureux moment.Au revoir Mr le Maire.
    la famille Luszczek

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 février 2010 21:46, par Marcin KROL

    C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès soudain de Monsieur Farré.

    N’ayant pas pu assister aux funérailles, je tiens à m’associer à la peine de sa famille et leur apporter tout mon soutien dans cette douloureuse épreuve.

    Mathieu, Vincent mes plus sincères condoléances à vous et votre famille.

    Marcin KROL

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 18 février 2010 00:14, par Michel FAUCON - Champagnac - 19270 DONZENAC

    Comme de nombreux Gensacais, moi gensacais d’adoption par mon épouse, fille de Maurice et Yvette Pigeon, je suis profondément attristé par le décès de M Raymond Farré que je connaissais peu.
    Mais à travers les réalisations de l’aménagement du village, j’ai pu apprécier ses qualités de ’maitre d’oeuvre’ ; mais j’ai aussi apprécié l’homme lorsque je l’ai rencontré aux fabuleuses journées de Pardaillan : un sourire ,un petit mot et l’on était conquis par sa gentillesse.
    Je voudrais souligner également que les hommages qui lui ont été rendus en cette après-midi pluvieuse étaient tout à fait mérités par cet homme de coeur et intègre.
    Mes pensées iront tout naturellement à son épouse et à ses enfants et petits-enfants auxquels il va manquer beaucoup, très sincères condoléances.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 18 février 2010 10:21, par Andy et Debbie Phillips

    Nos condoléances sincères à toute famille de Farre de M.Farré à ce temps triste

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 18 février 2010 10:25, par Andy et Debbie Phillips

    Nos condoléances sincères à toute la famille de M.Farré à ce temps triste

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 18 février 2010 10:38, par BONNEAU Jean-Claude, Jacqueline et Marc

    President de Gensac amities et loisirs,responsable dans plusieurs associations,j’avais toujours de tres bons contacts avec Raymond FARRE,de bons conseils. c’est pour moi et les GENSACAISES et GENSACAIS une tres grande perte, au revoir RAYMOND a bientot. Mes sinceres amities et condoleances a toute ta Famille.

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 18 février 2010 21:54, par veronique

    veronique et sarah et driss

    Mr farre,

    nous n avons pas pu vous accompagner, nous sommes dans un autre pays, je vous avais dit aurevoir je ne penser pas que ce serait un adieu,je garderai le souvenir d’un homme profondement humain, n agissant qu’avec son coeur

    condoleances

    veronique thiercelin sarah thiercelin-benaziz
    driss benaziz

    Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 19 février 2010 11:11, par Jacques et Huguette SAILLANT

      Il y a maintenant 13 ans, nous avons fait ta connaissance et tout de suite, nous avons été conquis par ta gentillesse, ta bonté, ton humanité. Nous sommes rentrés dans ta famille et nous avons vu que tes enfants étaient ton reflet.
      Au fil des mois, nous avons appris à nous connaître, à nous apprécier. Nous nous sommes retrouvés de nombreuses fois autour d’une bonne table, lors de repas de famille. Au cours de ces moments privilégiés, tu m’as initié à reconnaître les bons crus, moi qui n’y connaissais rien. Tu savais apprécier les bonnes choses. Au cours de ces longs repas tu me parlais aussi des petits problèmes de la commune, des réalisations, des projets, tu me racontais celà avec fougue, avec ton coeur et je voyais combien tu aimais ton village. On refaisais le monde... Toujours au cours de ces repas, tu prenais tour à tour sur tes genoux nos petits enfants,Lisa et Matéo pour qui tu débordais d’amour et de fierté.
      Un jour, alors que nous marchions tous les deux dans la campagne de Gensac, toi, si discret, tu m’as dit combien tu étais heureux que ton fils Sébastien ait épousé Karine. Celà m’a touché au plus profond de mon coeur.
      Lisa et Matéo ont été voir ta dernière demeure. Ils sont encore un peu jeunes pour tout comprendre, mais ils se sont rendus compte que depuis ta dernière maison tu pouvais voir la leur.
      Je te promets, mon cher Raymond, de leur parler régulièrement de toi, afin qu’ils ne t’oublient pas. Je ne doute pas un seul instant qu’ils hériteront des mêmes valeurs que tu as su inculquer à tes propres enfants.
      En partant tu as déchiré nos coeurs. Petit à petit la douleur va s’estomper mais nous penserons toujours à toi. Nous avons de tendres pensées pour Marie-Jo, ta chère épouse et tes enfants.
      Ma route a croisé un Homme avec un grand H, et celà fait parti des privilèges qui, malheureusement, n’arrivent que très rarement.

      Répondre à ce message

    • Hommage à R. Farré 20 février 2010 15:45, par Marie

      ¡Hola ! Véronique et Sarah
      "Là où vous êtes" merci d’avoir pensé à Gensac
      Les violettes et les crocus sont en fleur, les grues sont passées,Marc Lacour l’un de nos anciens maire est DCD lui aussi...
      Bref tout va bien c’est le printemps et la vie continue
      Marie-Jeanne

      Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 22 février 2010 12:05, par Antony BARANGER

    Merci encore Raymond pour ton accueil lorsque je suis arrivé au village de Gensac. Un accueil chaleureux, simple et humain. Je me sentais ainsi en famille au sein du village de Gensac, avant de repartir vers un autre horizon.

    Je pense à toi et embrasse ta famille.

    Antony

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 24 février 2010 17:23

    A un élu avec qui nous avons pris du plaisir à collaborer, nous tenions à présenter nos plus sincères condoléances.

    Sébastien Divanac’h et Catherine Sedeaud

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 28 février 2010 15:51, par chatelier christophe

    Raymond, les quatre années passées chez vous en tant qu ouvrier ont été d une grande richesse.Dés que j ai voulu me mettre a mon compte , vous avez tout fait pour m aider et ça jamais je l oublierai.
    Je presente mes sinceres condoleances a toute la famille.C’etait vraiment un grand monsieur .

    Répondre à ce message

  • Hommage à R. Farré 17 mars 2012 17:49

    Raymond, plus de deux ans sont passés depuis ton irréversible départ, c’est long et court à la fois. Long parceque nous sommes très nombreux à croire réguliérement que tu n’es parti qu’en vacances et qu’elles commencent à s’éterniser..., court parcequ’une impression étrange s’empare de beaucoup d’entre nous lorsqu’au hasard d’une discussion ton nom est prononcé, lors d’un souvenir, d’un projet, d’un moment d’amitié.
    Pour certains et surtout pour ton successeur tu es devenu le "prédécesseur", curieuse façon de s’exprimer, volonté d’oubli rapide ou maladresse, il ya de quoi s’interroger, sans polémique bien sûr, mais avec un peu de tristesse tout de même.
    Ta sagesse nous manque, ta vision des choses de la vie et de la cité encore un peu plus. Mais heureusement le simple fait d’avoir cette liberté de penser à toi et de pouvoir l’exprimer reste un véritable bonheur. Peut-être à bientôt pour une autre causerie... Amicalement.

    Répondre à ce message

Faire un commentaire sur cet article

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b